Tours-Fondettes agrocampus

Quelle pédagogie ?

 

Il s'agit de développer, dans le cadre d'un enseignement en groupe à effectifs réduits, des méthodes pédagogiques adaptées qui doivent permettre de « redonner envie » à l’élève et surtout de lui dire « oui c’est encore possible »...

• une pédagogie différenciée

• un enseignement caractérisé par une liberté d'approches ayant pour base le programme de seconde pro

• une pédagogie inductive, favorisant l'investigation et le terrain

• une pédagogie par l'erreur, par la reformulation

• un enseignement passant par le visuel, le schéma,... voire le jeu

• des ateliers d’écriture en classe, afin de donner confiance aux élèves, de les encourager pour qu’ils améliorent, pas à pas, leur production écrite

• des séances s'adaptant à la demande, favorisant la participation du plus grand nombre, en se donnant le temps nécessaire aux acquisitions des savoirs et savoirs-faire

• des chantiers écoles diversifiés (récolte de Safran, plantation dans un collège...)

 

L’objectif premier est de redonner le goût de l’école et la confiance en soi à chacun. Il est primordial de faire comprendre à l’élève qu’il est capable de réussir même dans des disciplines à priori considérées comme difficiles, « inutiles »...

 

Cela implique une pédagogie basée sur des activités si possible ludiques où l’élève cherche par lui-même. Un élève de Prépa BEPA plus qu’un autre élève a du mal à suivre un cours magistral dont le sens et l’objectif lui échappent le plus souvent. L'utilisation de situations, de supports variés sont bien sûr un facteur favorable à l’attention de l’élève mais aussi à l’apprentissage, permettant d'éveiller sa curiosité et de favoriser sa participation et l'expression orale.

 

Cependant, les activités ne suffisent pas. Il est indispensable de les compléter par une synthèse. Elle peut être réalisée avec la classe et regroupe les connaissances. Cette synthèse peut prendre la forme de quelques diapositives de type PowerPoint ou d'un schéma. Les élèves en général et ceux de Prépa-BEPA en particulier ont du mal à trier ce qui relève de l’essentiel et de l’exemple. Ils se démotivent devant un nombre de feuilles important à réviser. Il est donc important de se mettre d’accord avec eux sur ce qu’ils doivent retenir pour pouvoir réussir les exercices. Cela ne signifie pas moins de connaissances, mais des connaissances bien identifiées. Il ne faut pas hésiter à utiliser une représentation par des schémas qui sont souvent plus faciles à apprendre.

 

L’évaluation est également un élément de réussite. Il faut que l’élève reprenne confiance et cela passe par des bonnes notes ! Il ne s’agit pas de diminuer la difficulté des évaluations mais de recommencer une évaluation ratée. Ayant moins de contraintes de programme que dans d’autres classes, cela est toujours possible. C’est souvent nécessaire en début d’année, mais très vite, les bonnes notes aidant, l’apprentissage du cours devient plus évident et il n’est plus nécessaire de recommencer les évaluations.

 

Pour des élèves de Prépa-BEPA il est important de suivre un enseignement régulier. Il convient donc d’éviter les regroupements d’heures par quinzaine.